Le dernier choix
04/11/23 23:43 - #3623
Mayfair

Je suis là, comme transposée dans une pièce infinie, une salle toute blanche. Je ne me souviens que du duel contre Aphistème, ce faux dieu que j'ai combattu de toutes mes forces. Je ne vois rien à l'horizon, du blanc, rien que du blanc. D'un coup de tête je me retourne, la scène change je suis dans un temple, dans notre temple au comptoir d'Altaïr. Je continue lentement mon demi-tour, très lentement, comme si je m'attendais à trouver quelque chose...que je ne voulais pas voir. Je me vois allongée là, sur ce lit médicalisé, je suis toujours dans le coma, et je me vois, quelle explication y a t il à cela ? Est ce vraiment scientifique ? Je ne le crois pas ! J'entends des pas derrière moi, je vois, et je sens Maya qui passe à travers moi en mode fantomatique pour aller poser sa tête sur moi, comme si j'étais la belle au bois dormant. J'appelle, je bouge mes bras dans tous les sens, je crie, je hurle, mais personne ne réagit, personne ne m'entend, je me sens prisonnière de je ne sais même pas quoi. Après quelques instants, je me prends la tête dans les mains et je respire un bon coup, j'espère me réveiller le plus vite possible, Mastani et Elia, ainsi que Maya...elles sont inquiètes je le sens.

Quand je rouvre les yeux, je suis cette fois dans un désert infini. Le temple a disparu, Maya a disparu, j'ai, enfin mon corps convalescent à disparu aussi.

Je suis là, dans l'immensité du désert, seule. Un brouillard de mirage apparaît devant moi, puis tout autour de moi sur un rayon d'une vingtaine de mètres. Il ondule légèrement, puis plus rapidement, pour laisser apparaître des silhouettes. Elles sont bien une douzaine tout autour de moi, camouflées et encapuchonnées si bien que je ne reconnais personne.

Après un silence de quelques secondes, elles sortent des épées et me paraissent agressifs. Je reconnais sur leurs effets des emblèmes des dieux, ils sont tous présents. Ils psalmodient sans cesse, me jugeant coupable de je ne sais même pas quoi, et évidemment je conteste. Là, un homme retire sa capuche, je reconnais mon ancien maître de mon temps pirate qui me hurle des questions.

Tu as commandité l'attaque sur Ubar pour le compte de la Faille et provoqué la mort de nombreux pirates, tu le nies ?

-Quoi mais que ?

Une voix venant de mon dos,

-Tu as trahi ton peuple en changeant de stratégie nous menant au désastre provoquant la mort de nombreux vampires, tu le nies ?

-Mais que ?? Prince Kaevann ?

Une vois sur ma gauche,

-Tu as rompu tout contact et accusé à tort un peuple à la merci des pirates, tu le nies ?

-Mais Seigneur Shamy ?

Je suis complètement désorientée je ne comprends pas ce qu'il m'arrive, de nouveau derrière moi un voix s'élève,

-Tu as coordonnée une attaque massive sur notre ville paisible provoquant la mort de nombreux civils, tu le nies ?

-Je...

-Et enfin...tu as été la tacticienne de l'ombre permettant à des malfrats de pénétrer dans Ubar et piller la cité pirate.

-Mais Seigneur Byurus je...je...

En me retournant pour lui répondre, il est là face à moi, contre moi même. Je ressens son souffle, et l'odeur de rhum, et un froid...un froid glacial. D'ailleurs je n'arrive plus à parler, j'essaie de sortir des mots mais chaque tentative se solde par un échec et une douleur terrible. J'entends simplement un petit "SCHLING" avec un mouvement du bras fort du vieux pirates en arrière. Je vois sa dague dans sa main, suintant du sang et je porte instinctivement les miennes au niveau de mon ventre qui a été percé par cette arme.

Je ne comprends pas, je suis encore debout, sidérée et blessée, les âmes face à moi me tournent le dos, puis disparaissent dans le mirage qui refait surface. Un instant plus tard, me revoilà dans le temple, face à moi même, toujours blessée, et je me sens faiblir, et Maya s'inquiète et commence à être nerveuse.

D'un coup, une douleur terrible se produit dans ma poitrine, une douleur qui me met à genou et je vois mon moi sur le lit la ressentir aussi, j'ai l'impression que mon coeur se brise, il s'emballe, et devient irrégulier. Je ne ressens plus mon lien de sang avec ma douce Mastani, est-elle morte ? est-ce parce que je meurs ? Je ne comprends pas...

Je me regarde apeurée et impuissante, étant médecin je comprends alors ce qu'il se passe et cette impuissance est terrifiante. Je ressens alors mon coeur se désynchroniser, il bat comme il peut, tantôt rapidement, tantôt lentement, jusqu'au dernier battement après lequel je ressens ce qui sera mon dernier souffle de vie.

Maya hurle longuement un coup, avant de gémir de pleurs, elle monte sur le lit et se couche sur moi, comme la première fois que nous nous sommes rencontrées dans les terres du nord.

Mais je ne comprends quand même pas ce qu'il s'est passé, j'étais dans le coma c'est un fait, mais mon état était parfaitement stable et...

et me voilà transporté dans une pièce que je ne connais pas avec une statue et des portes, j'en compte bien six.

-Mais ou suis-je maintenant...

-Tu es chez le passeur d'âme Mayfair, me répond la statue.

-Okay...voilà une statue qui me parle...

-Je suis le gardien des portes, chacune appartient à un dieu, celui ou ceux que tu vénères t'ouvrent leur porte pour retourner à la pyramide.

-Nous voilà bien...

-Les dieux te laissent une chance...tous t'ouvrent leur porte. Même Aphistème que tu as combattu avec ardeur et volonté.

-Et sinon ?

-Sinon tu iras hanter Terra, le voyage s'arrêtera là.

-Mais comment...pourquoi suis-je morte ?

-Aphistème a tué tout le monde, et les dieux ont ressuscités les mortels, il ne reste que toi, les dieux sont généreux avec toi, accepte et choisit de suivre et respecter l'un d'eux.

-Ca confirme tout ce dont je crois...les dieux sont des monstres qui jouent avec nos vies et nos morts. Si j'accepte je retrouve les miens, mon aimée...ma fille...et les dieux ont gagné.

Si je refuse, je montre un véritable chemin vers la mort et le repos éternel, je montre au monde que les dieux sont malfaisants et malsains.

-Choisie maintenant, ou c'est terminé...

-Adieu mon amour...adieu ma princesse...je veillerai sur vous...quand vous serez triste, quand vous serez perdu, regardez le ciel, je vous guiderai.

-Ainsi soit il.

Je me vois, là en bas, gisant sur mon lit, semblant dormir pour toujours.

Je ne sens plus rien...je ne ressens plus rien...c'est terminé...morte.

Edité le 05/11/23 11:17 par Mayfair
  • 3
  • 6
07/11/23 09:14 - #3629
  • Elfes
  • Femme
  • Valdania
  • Polaris
Yonali
  • 1
19/11/23 19:38 - #3663
  • Humains
  • Homme
  • Taps
  • Polaris
48philou

Yanemir ressentait quelque chose d'étrange. Il se sentait comme libéré d'une force qui l'enchaînait au plus profond de son être. Des liens invisibles, qui l'enserraient et lui donnaient en permanence l'impression d'être à l'étroit dans son propre corps.

Est-ce que cette étrange réincarnation avait changé quelque chose en lui ?

Il l'ignorait.

Les jours passèrent et la nouvelle lui fut annoncée. Mayfair n'était pas réapparu à la grande pyramide blanche. La Caravane ne l'avait pas revu, ni même les Princes du Nord. Son corps devait donc reposer quelque part, là où elle était avant le "Grand Renouvellement". C'est le nom que Yanemir avait choisi pour décrire cet événement plus qu'étrange.

Mais alors serait-ce donc cela qu'il avait ressenti ? L'âme de l'ex-Sénéchal aurait quitté ce monde et l'aurait libéré ? Mais libéré de quoi ?

Cela faisait des mois que le mystérieux passager qui vivait avec lui n'avait pas refait surface. Était-il parti ? Le jeune paladin avait toujours accusé la scientifique de l'avoir maudit lors de cette rencontre sur une Oasis en Terrasylvanie. Ce mauvais sort, se serait-il envolé avec son départ ?

Yanemir restait perplexe. Il n'arrivait pas à se persuader que cela pouvait être vrai. Néanmoins, sans preuve apparente que "la chose" soit encore vivante, il ne pouvait que rester sur ses gardes.

Edité le 19/11/23 19:39 par 48philou
  • 1